3 août 2015

Favoritisme #4

Première semaine d'août, il est temps de se pencher sur mes découvertes et favoris du mois passé.
Et ce mois-ci un favoris gourmand fait son entrée!

Epicière

D'ailleurs on va commencer avec lui, oui ce mois-ci les vedettes sont des cornichons !
Pas n'importe lesquels non, il s'agit de cornichons français (ok tout va bien, elle pousse pas le chauvinisme à l'extrême avec ses cornichons)
Non, mais c'est important de le préciser car la Maison Marc est le dernier producteur français de cornichons
Mon bocal vient d'une épicerie de Boulogne (merci Laura), je sais qu'ils sont également en vente chez la Maison Plisson, et dans tout plein de bonnes épiceries aussi.



Home sweet Home

On continue les découvertes avec une bougie de chez l'Occitane - parfum lavande.
Je l'allume tous les jours dans ma boutique, son parfum est agréable, je trouve que c'est assez compliqué le parfum lavande car ca peut vite sentir le spray des toilettes. Tu vois ce que je veux dire? Un peu comme senteur muguet.
Là ce n'est pas le cas, la boutique sent la lavande et en bonus la bougie se consomme très lentement.


Lu, vu, entendu




J'ai lu ce mois-ci Extrêment fort et incroyablement près.
Ce livre m'a dérangé, j'étais assez mal à l'aise avec son histoire.
Je me suis attachée au personnage principal, ce jeune garçon de 9 ans, moins aux autres.
J'ai eu beaucoup de mal à trouver un résumé d'une blogueuse littéraire qui partage avec moi l'idée du livre, celui-ci me ressemble le plus, sauf sur un point, je n'ai pas tellement aimé ce livre, peut-être que le malaise était trop important.
Euh c'est pas vraiment un favori?!?
Si vous l'avez lu, j'aimerais beaucoup connaitre votre avis.

Un jour promis je prendrais le temps d'écrire moi-même mon avis sur tel ou tel bouquin, mais laissez moi encore un peu de temps pour me lancer, car écrire à propos d'un livre c'est une invitation dans son intimité la plus intime : son imaginaire.




J'ai vu des lendemains qui chantent
J'ai adoré! Entre un casting parfait, une histoire mêlant amitié, amour, famille et politique de façon juste et réaliste j'ai vécu intensément chaque moment du film.
En ce moment sur canal +

Synopsys : En 2002, dans l’isoloir, Léon hésite. Il se remémore la victoire de Mitterrand en 1981, sa rencontre avec Noémie, son boulot de journaliste et la vie qui a changé, effectivement [...]. C’est un portrait de groupe sur plus de vingt ans, sur fond d’évolution de la classe politique, des médias (la vision de Libération ou des interviews branchées façon Minitel est aussi drôle que terrible) et des mœurs.[...] Les personnages sont typés (le journaliste de gauche, l’énarque, le communiquant, le touche-à-tout de génie), très bien écrits et interprétés avec panache et fantaisie par Pio Marmaï, Laetitia Casta, Gaspard Proust et Ramzy Bedia.
C’est triste et gai, comme une comédie italienne, mais c’est français et très réussi. Isabelle Danel - Première



Oh oui ! Ecoutez Max Jury un peu, beaucoup, longtemps...
Découverte musicale comme je les aime : on écoute un titre au hasard que l'on aime dès la première écoute, on tente un second qui appuie notre première impression et ca continue encore et encore (C'est que le début d'accord, d'accord)
Je recommande le matin au réveil ou pour chiller seul ou en amoureux.




Dans mon dressing

On termine en parlant mode, avec la marque Cagecréations.
Gros crush sur sa pochette Wild et ses perroquets.
Camille fait toutes ses créations à la main, elle regorge d'idées et ses accessoires sont toujours très frais.
Vous pouvez la soutenir en participant à la réalisation de sa nouvelle collection sur Kiss Kiss Bank Bank.


Xoxo mes perroquets ! 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire